La Roche d’Oëtre

61430 St Philbert/Orne

Tél. : 02.31.59.13.13
Fax : 02.31.59.13.14
E-mail : roche-doetre@orange.fr

- 3 priorités stratégiques retenues par la collectivité

Elles inscrivent notre démarche dans la durée et conditionnent la pérennisation et l’efficacité de nos actions. Elles conjugent nos engagements et les attentes de la population pour une responsabilité partagée et assumée.

  • Renforcer la gouvernance et les partenariats
  • Animer le territoire et favoriser la démocratie locale
  • Planifier et mettre en oeuvre les actions sur le territoire

- 30 engagements pour la période 2012-2022

Chaque engagement fait l’objet d’une fiche action descriptive permettant de présenter le projet : le thème, le pilote et les parties prenantes, les objectifs, les modalités de mise en oeuvre, le déroulement (calendrier), l’évaluation.

Ces 30 engagements sont déclinés en 4 axes :

  • Renforcer l’attractivité du territoire de la CCBA et développer l’emploi
  • Eduquer les générations, réduire les pollutions, économiser les ressources, consommer responsable
  • Mieux vivre ensemble dans un environnement solidaire pour tous
  • Préserver notre environnement, la biodiversité et notre cadre de vie

- Méthode

Il n’y a pas de modèle unique Agenda 21. Chaque programme action est le reflet de la situation locale, de ses acteurs et de leurs attentes en partant de ses spécificités.

Il est important que soient partagés un langage, une méthode et des objectifs communs. Ces objectifs doivent être réalistes pour permettre au plus grand nombre d’adhérer à l’Agenda 21 local.

Avec l’aide de la commission Agenda 21, une nouvelle méthode de gestion a été mise en place en septembre 2014, pour adapter, dynamiser et relancer la réalisation et le suivi des actions.

1- Création de nouvelles fiches action disponibles en mairie ou sur le site de la Roche d’Oëtre

2- Mise en place d’un tableau de synthèse permettant de suivre l’avancement de toutes les actions sur le site de la Roche d’Oëtre en temps réel.

3- Classement des fiches action, celles-ci pouvant être consultées à la CDC ou sur le site Internet de la Roche d’Oëtre.

4- Analyse régulière de l’avancement des actions par la commission Agenda 21. Celle-ci a pour objectifs de proposer, de conseiller, de valider, de relancer, de suivre ou d’annuler les actions.

5- Une présentation brève mais régulière de l’avancement des actions sera faite aux délégués communautaires pour généraliser progressivement la démarche dans toutes les communes.

Accueil du site > Découvrir > Patrimoine géologique

Patrimoine géologique

Du haut du belvédère des Roches d’Oëtre, s’offre un vaste point de vue sur des gorges sauvages qui surprennent dans cette région. C’est à la plus vieille chaîne de montagnes de France, le Massif Armoricain, que l’on doit cette "curiosité naturelle" : un à-pic de 118 mètres dominant les gorges de la Rouvre.

Il s’agit bien de montagne car les terrains ont été plissés par deux fois dans cette région : tout d’abord il y a 560 millions d’années (chaîne cadomienne) ; puis à nouveau, il y a 345 millions d’années (chaîne varisque). Mais l’érosion a presque "gommé", tour à tour, ces deux montagnes colossales, à l’origine certainement aussi hautes que les Alpes ! On trouve à mi-pente, en descendant à la Rouvre, les racines "superposées" de ces 2 géants terrassés : des plis plus récents, constitués de poudingue pourpré (roche constituée de sables et graviers de quartz) reposent sur du granite.

Dans un passé beaucoup plus proche de nous (100 000 à 10 000 ans avant nos jours), un climat froid, de type périglaciaire, envahit nos régions. C’est dans ces ambiances "glaciales" que la Rouvre a taillé sa vallée dans le plateau ... vallée démesurée car la rivière disposait alors d’énormes stocks d’eau à charrier, surtout pendant les débâcles, déplaçant avec eux de gigantesques boules de granite.

Depuis, cet affluent de l’Orne a vu son débit largement décroître au point que sa vallée paraisse aujourd’hui démesurée et offre aux nombreux visiteurs de ce haut lieu de la "Suisse Normande", une plongée visuelle saisissante depuis les corniches d’Oëtre.