La Roche d’Oëtre

61430 St Philbert/Orne

Tél. : 02.31.59.13.13
Fax : 02.31.59.13.14
E-mail : roche-doetre@orange.fr

Accueil du site > Découvrir > Présentation de La Roche d’Oëtre

Présentation de La Roche d’Oëtre

  • lieu sauvage entre bocage et montagne...

Si vous recherchez un site surprenant au coeur de la campagne normande, un lieu sauvage et mystique à la fois, la Roche d’Oëtre vous enchantera...

Au cœur de la Suisse Normande, le site de la Roche d’Oëtre se caractérise avant tout par un espace naturel exceptionnel. Taillé dans la pierre, la Roche d’Oëtre est un des plus prestigieux belvédères naturels de l’Ouest de la France.

En se promenant sur les corniches, les plissements de la Roche d’Oëtre font apparaître toutes sortes de formes laissant libre cours à l’imagination comme le fameux profil humain ou le sphinx.

Les escarpements rocheux et l’abrupt de 118 mètres offrent un panorama grandiose sur les gorges torrentielles de la Rouvre, rivière sauvage qui serpente entre les blocs granitiques.
Site classé et "Espace Naturel Sensible" du département de l’Orne, le site abrite de nombreuses espèces animales et végétales peu communes sur notre territoire : c’est le cas de la Spergule printanière (petite fleur blanche), du lézard vert et de plusieurs espèces de lichens des escarpements.

  • Si petite soit elle, l’histoire de la Roche d’Oëtre est cependant riche. Elle commence dès la préhistoire comme l’atteste un silex taillé trouvé dans la rivière la Rouvre.

Les corniches et quelques abris sous roche constituent, au demeurant, de remarquables postes d’observation certainement mis à profit initialement à des fins de chasse, ensuite de pastoralisme.

Le site de la Roche d’Oëtre à proprement dit, recèle également de nombreuses anecdotes et histoires particulières.
La grotte, dite "la chambre aux fées", source de légendes, a caché divers brigands ou réfugiés : faux-monnayeur, marquis, chef des Chouans, propriétaire du site...

L’histoire de la Roche d’Oëtre, c’est aussi modestement celle des nombreux visiteurs qui l’ont contemplée, et celle des établissements successifs qui les ont accueillis, en particulier le salon de thé géré de longues années par la famille Loudière. Les visiteurs venaient s’y restaurer à l’ombre des grands pins.

  • Le bâtiment d’accueil a ouvert ses portes le 29 avril 2006. Il se compose d’un Office de Tourisme, d’une boutique, d’un espace d’exposition, d’un restaurant.

Le site est accessible toute l’année gratuitement.


Agrandir le plan